Une cité avec, pour et par les jeunes

Concrètement

Il s’agit d’organiser un atelier de rencontre créative entre 2 classes d’écoles différentes, dans l’espace public via un déplacement en transport en commun.

On veille à apparier chaque fois (20 organisations sur base de 40 classes inscrites) 1 classe d’un "environnement défavorisé" ("croissant pauvre") avec 1 classe d’un "environnement favorisé" (communes plus périphériques).

Leur point nodal de rencontre se situe dans l’espace public où est monté un dispositif éphémère d’encadrement créatif.

L’objectif est d’initier à chaque fois l’émergence d’une vision partagée d’une "Cité" via une concertation multilatérale, nourrie d’un certain nombre de potentialités à explorer, comme :

  • Endroit de socialisation / de rassemblement / de médiation
  • Espace de déverrouillage / d’ouverture / de mobilité
  • Lieu de parcours / processus / "praxis"
  • Plateforme d’apprentissage social / culturel / sportif
  • Mise à disposition d’outils associatifs / pédagogiques / artistiques / créatifs
  • Adossement à des structures de recherche / d’auto-évaluation (interuniversitaire) Carrefour interculturel / intergénérationnel.

Et dans un second temps, charger chaque binôme d’une tâche concrète concernant cette "Cité", en fonction de la réflexion préliminaire, comme par exemple :

  • Plan architectural / Déco / Design
  • Localisation dans l’espace urbain
  • Etude d’accessibilité
  • Maquette
  • Programme d’activités
  • Horaires / Maintenance / Fonctionnement
  • Organisation / Auto-organisation
  • Statut / Responsabilité

Pratiquement

Phase 1 (Octobre - Novembre 2017)

40 animations philo-pédagogiques ont été proposés dans chaque classe, au cours de 2 périodes consécutives.

On y a interrogé les concepts de "cité" et de " jeunesse" :

  • Qu’est-ce qu’être "citoyen" ?
  • Quand est-on "vieux" ?
  • Comment vivre en paix les uns avec les autres ?

On y a élaboré les hypothèses de travail coopératif qui sous-tendent le projet "Cité de la Jeunesse" et les projets concrets que les élèves désiraient réaliser dans le contexte de ce projet.

Phase 2 (Décembre 2017 - Février 2018)

20 ateliers de rencontre créative (1 journée) en binômes (20 x 2 classes) ont été organisés, dans un lieu vide mais public, à investir.

On y a échangé sur les projets et les désirs/délires communs ; mis en commun les utopies ou les pragmatismes des uns et des autres ; délibéré sur le plan architectural, les activités, les obstacles à lever ; bref, rêvé ensemble d’une "Cité de la Jeunesse". Surtout, on y a réalisé un projet commun, encadré par une équipe artistique (architecte, plasticien...)

Phase 3 (Mars - Avril 2018)

20 nouvelles réunions (1 demi-journée) ont été organisées pour finaliser les réalisations collectives des 20 binômes.

* Une exposition et une journée festive clôturera le projet en fin d’année, pour lui donner de la visibilité.

Agenda